Le Dynamisme.

retour

On a recherché plusieurs causes à ce dynamisme, l’organisation originale de l’Ordre d’après la "Carta caritatis" qui permet une meilleure indépendance et donc une adaptation aux diverses conditions de la vie locale, l’adoption de l’institution des Convers leur attitude vis-à-vis de la dîme, ce qui ne pouvait que plaire aux évêques. Mais évidemment le rôle des hommes d’exception qui entrèrent au Nouveau Monastère doit aussi être avancé. Bernard de Clairvaux, par ses multiples interventions, par sa personnalité Charismatique et ses écrits, son réseau de relations a fortement contribué à populariser la cause Cistercienne. L'appui des évêques issus du Clergé Séculier fut d’abord significatif, et on observe un accroissement de la protection épiscopale, au fur et à mesure que, dès les années (1140), les évêques sont recrutés au sein de l’Ordre. Le rôle des membres de l’aristocratie est primordial, tant au plan matériel qu’à celui du recrutement. Ils fournissent le Capital Foncier de départ et assurent le plus souvent la subsistance du Temporel alors qu’en retour, la famille gagne une assurance pour l’au-delà en même temps qu’elle accroît son prestige et son influence politique.