retour

Biographies - Glossaire
page 2 - Abbatiales - Architectures


* 1118-1119 : L'Ordre des Templiers est né lorsque 8 Chevaliers, entraînés par Hugues de Payns, décidèrent de former une communauté dont les membres s'engageraient à pratiquer l'obéissance, la pauvreté, la chasteté et à protéger et escorter les pèlerins. L'Ordre des Templiers, ou Chevalier du Temple, est ainsi nommé, parce que le Roi de Jérusalem les avait logés proche du lieu où était autrefois le Temple du Seigneur, ou le Temple de Salomon. Ils furent institués sous le Règne de Baudouin II, Roi de Jérusalem, afin de prendre la défense des pèlerins qui allaient visiter les lieux Saints.

* 1120 : Création de l'Université de Paris. L'Ordre des chanoines réguliers de Prémontré, fut institué par St Norbert, né vers (1080) et fils du comte de Xanten, le plus célèbre prédicateur de son temps et qui fut ensuite évêque de Magdebourg en Allemagne, en (1126). Il les fonda dans le diocèse de Laon, sous la Règle de St Augustin. Sous son impulsion, plusieurs collégiales furent implantées, La Grâce Dieu, Jéricho, St Martin de Laon. Après sa mort, en (†1134), l'ordre continua à se développer au point de compter 614 monastères et des dizaines de milliers de religieux répartis en France, en Allemagne, en Hongrie, en Pologne, en Angleterre, en Espagne, en Italie.

* 1121 : Apparition de la Hanse des marchands d'eau, corporation des armateurs de la Seine.

* 1130 : Apparition du Gothique Abbatiale de St Denis. Fin d'une certaine monarchie itinérante. Paris s'impose comme Capitale du Royaume face à Orléans.

* 1140 : Construction de la Cathédrale de Sens.

* 1150 : Construction des Cathédrales de Laon et de Noyon.

* 1152 : Les Ermites de St Guillaume ont été fondés par Guillaume Duc d'Aquitaine et Comte de Poitou, sous la Règle de St Benoît, et approuvés par le Pape Innocent IV. On les appelait à Paris les Blancs Manteaux.

* 1163 : Construction de la Cathédrale N.D. de Paris.

* 1170 : Les Béguines, ou Beghards pour les hommes. Ces femmes, les Béguines, réunies en Communauté ou Congrégation, étaient à la recherche d'une vie spirituelle mais n'étaient pas attirées par les abbayes Moniales et de Chanoinesses. Elles avaient été réunies pour certaines par des Ecclésiastiques, comme le prédicateur Foulque de Neuilly vers (1210)-(1220). Vers (1400), on trouve des béguinages dans presque toutes les contrées d'Europe, principalement en Flandre, dans le Nord de la France, au Pays Bas et en Rhénanie.

* 1173 Voyage du célèbre Benjamin de Tulède autour du monde, commencé l'an (1173), écrit premièrement en Hébreu par l'auteur de ce voyage, traduit ensuite en Latin par Benoît Arian Montan, et du Latin en François par P. Bergeron, La Haye, J. Neaulme (1735).

* 1194 : Construction de la cathédrale de Chartres.

* 1195 : Construction de la Cathédrale de Bourges.

* 1197 : L'Ordre des Religieux de la Trinité pour la rédemption des Captifs, fut institué par St Jean de Matha, docteur en théologie, de Paris, et par St Félix de Valois dans le diocèse de Meaux, où est la 1ère maison de cet Ordre appelée Cerfroid, quoique le Général demeure ordinairement chez les Mathurins de Paris. Innocent III approuva cet Ordre en (1209).

* 1198 : L'ordre des chevaliers du St Esprit de Montpellier, fut institué par Guy fils de Guillaume, seigneur de cette ville. Le fondateur y fit bâtir un magnifique Hôpital auquel il donna le nom de St Esprit. Sa piété lui attira des disciples et des imitateurs. Le Pape Innocent III approuva ce nouvel Ordre d'Hospitaliers, et fit même venir Guy à Rome pour lui donner la direction de l'hôpital "Sate Marie in Saxia", qu'on appelle l'Hôpital du St Esprit. Ces 2 hôpitaux de Rome et de Montpellier, servis par des Chevaliers qui étaient nobles, se sont souvent disputés l'honneur de la grande Maîtrise. Le Pape pour terminer ces différends, partagea la supériorité de cet Ordre. Il y avait un Grand Maître à Rome, et un autre à Montpellier. Mais cet Ordre tomba ensuite dans une extrême décadence, les biens et les Commanderies qui y étaient attachés, l'ont empêché de périr entièrement. On l'a relevé vers le milieu du (XVIIIème siècle) et il était composé alors de Chanoines réguliers de St Augustin, auxquels tous les bénéfices et Commanderies de l'Ordre étaient spécialement affectés.

* 1206 : Annexion de la Touraine, du Maine et de l'Anjou sur les Plantagenêt.

Abbaye de Cluny * 1208 Fondation par St François d'Assise, des Franciscains ou Cordeliers, qu'on appelle aussi les Frères Mineurs, qui les a surtout engagés à une exacte et rigoureuse profession de pauvreté. Jean Bernardone, de son vrai nom, est né à Assise en (1181) ou (1182). Ce Ordre qui fut approuvé dans le 4ème Concile de Latran par Innocent III et puis par Honorius III, est au (XVIIIème siècle) composé de plusieurs familles qui servent l'Eglise. La plus nombreuse est la Famille des Observantins qu'on nomme Cordeliers, parce qu'ils sont ceints d'une corde. Il y en a de 2 espèces, les uns sont les Conventuels de la grande Observance, à qui il est permis de posséder des immeubles, les autres sont les Religieux de l'étroite Observance, qui font profession d'une pauvreté absolue, et qui ne peuvent rien posséder.

* 1209 : Croisade contre les Albigeois (1209)-(1229).

* 1211 Construction de la Cathédrale de Reims.

* 1212 : Croisade des Enfants. L'Ordre des Religieux du Val des Ecoliers, dans le diocèse de Langres, fut commencé par Guillaume, qui après avoir fort bien étudié à Paris, se retira dans la Bourgogne, où il enseigna quelques temps. Enfin dégoûté du monde, il se confina avec quelques uns de ses disciples dans ce désert, sous l'autorité de Guillaume, évêque de Langres.

* 1213 : Bataille de Muret entre Simon de Montfort et les Albigeois et leur allié Aragonais. L'Ordre des Religieux du Val des Choux, dans le diocèse de Langres. Ce monastère fut fondé par Viard, sous les règles de Citeaux.

* 1215 : Construction de la Cathédrale d'Auxerre. Les Dominicains ou Frères Prêcheurs, qu'on nomma Jacobins, à cause de la Maison qu'ils avaient à Paris au haut de la rue St Jacques, sont venus pour le service de l'Eglise dans le même temps que les Franciscains. Ils tirent leur origine de St Dominique, qui les établit d'abord en l'église St Romain de Toulouse, puis à Paris et à Bologne vers (1217). On sait que ce Saint fit des merveilles contre les hérétiques, entre autre les Cathares. Dominique de Guzman est né vers (1170) et devient chanoine du Chapitre de la cathédrale d'Osma en (1196) ou (1197). Innocent III confirma cet Ordre dans le IV Concile de Latran en (1215). Honorius III l'honora encore de son approbation. En (1221), les couvents sont répartis en 8 provinces, Rome, la Lombardie, la Provence, la France, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne et la Hongrie.4 autres sont ajoutés en (1228), la Terre Sainte, la Grèce, la Pologne et la Dacie, Scandinavie. Le 6 Août (†1221), lorsque meurt Dominique à Bologne, l'Ordre compte près de 500 Frères et une centaine de Religieuses.

* 1216 : Les Religieux de Ste Croix. Il y en a plusieurs Familles. Quelques uns disent que ces Religieux sont dans l'Eglise dès l'époque du Pape Clet. D'autres en rapportent l'origine à un Ciriaque qui montra à Ste Hélène Mère de Constantin, le lieu où la Croix de Notre Seigneur Jésus Christ était cachée. Ce qu'il y a de certain, c'est qu'on connaissait ces religieux en Italie avant l'an (1160), puisque le Pape Alexandre III les a honoré de plusieurs privilèges, et qu'il s'est souvent retiré chez eux, quand il se dérobait à la violence de Frédéric Barbe-Rousse. Mais ces religieux ne se sont établis en France, en Flandre et en Allemagne, que vers l'an (1216). Innocent IV, confirma cet Ordre sous la Règle de St Augustin. Le Chef de l'Ordre demeure à Hui sur la Meuse dans le diocèse de Liège. Les chanoines de la Congrégation de France se sont opposés quelquefois, mais en vain, à ce que les religieux de Ste Croix se qualifient Chanoines réguliers de St Augustin, à l'effet de jouir des avantages de l'association par rapport aux bénéfices dépendants des différentes Congrégations de Chanoines militants sous la Règle de St Augustin. La Congrégation de France a formé aussi quelquefois la même opposition envers les Mathurins, les Réguliers de St Ruf et autres, mais avec aussi peu de succès.

* 1220 : Construction de la Cathédrale d'Amiens. Fondation de la Faculté de Médecine de Montpellier.

* 1225 Autorisation de Louis VIII que les changeurs Lombards s'installent à Paris.

* 1227 Construction de la Cathédrale de Beauvais.

blason de l'Epau * 1229 : Annexion du Languedoc. Fondation de l'université de Toulouse.

* 1244 : Prise de Montségur, dernier bastion Albigeois. Construction de la Ste Chapelle à Paris.

* 1251 : Croisade puis révolte des Pastoureaux. Les Augustins de la Pénitence, commencèrent à Marseille par l'ordre du Pape Innocent IV. Cette Congrégation après s'être fort répandue par la France et par l'Italie, fut réunie par Alexandre IV à l'Ordre des Ermites de St Augustin

* 1267 : Visites pastorales de Maître Henri de Vezelay, Archidiacre d'Hiémois en (1267) et (1268).

* 1269 : Maricourt Pierre perfectionne la Boussole.

* 1276 : Les Augustins ou les Ermites de St Augustin, rétablirent cette institution de St Augustin, qui était presque entièrement éteint. Cela se fit sous le Pontificat d'Innocent III vers l'époque du 4ème Concile Général de Latran. Cette entreprise fut plus perfectionnée vers l'an (1276) et on y remit encore la main sous le Pontificat de Grégoire XII vers l'an (1406).

* 1277 : Construction de la Cathédrale de Rodez.

* 1280 : Visites de Joseph Hippolyte Roman, dans les Prieurés de l'ordre de Cluny du Dauphiné de (1280) à (1303), (1883).

l'Epau clef de voûte Clef de voûte

* 1282 : Construction de la Cathédrale d'Albi.

* 1300 : Légende en vers Provençaux du (XIIIème siècle) par Raymond Féraudde de la "Vida de sant Honorat-la vie de St Honorat".

* 1304 : Joseph François Rabanis, Clément V et Philippe le Bel. Lettre à M. Charles d'Aremberg sur l'entrevue de Philippe le Bel et de Bertrand de Got à St Jean d'Angéli, suivie du journal de la visite pastorale de Bertrand de Got dans la province ecclésiastique de Bordeaux en (1304) et (1305).

* 1305 : Fondation de l'université d'Orléans.

Haut de page