retour
Glossaire
Photos

(Argol, dans la presqu'ile du Crozon Finistère.)

- Historique

Argol vient du breton "ar=près" de et "coll=coudrier". On rencontre les appellations suivantes, Plebs Arcol au (XIème siècle) et Argoll en (1405).C'est une ancienne paroisse primitive. Le territoire d’Argol est, selon un acte du Cartulaire de l’abbaye de Landévennec, donné par le Roi Gradlon à l'abbaye de Landévennec. A l’origine, Argol est un simple Prieuré de Landévennec. La paroisse de Landévennec est créée à ses dépens, ainsi que celle de Telgruc, avec sa trève la Magdeleine, aujourd'hui en Telgruc. Elle a eu jadis sous sa dépendance et jusqu’en (1842) la trève de Trégarvan. La paroisse d'Argol dépendait autrefois de l'ancien évêché de Cornouaille.

Argol blottie entre la Rade de Brest et la Baie de Douarnenez, à l'entrée de la Presqu'Île de Crozon, Argol s'enorgueillit de magnifiques "Monuments Historiques" dont un " Arc de Triomphe Monumental" et sa statue du Roi Gradlon. Le nom de la commune signifie en breton "en danger de périr". Ce serait en effet à cet endroit que Dahut, fille de Gradlon, disparut lors de l'engloutissement de la Ville d'Ys. Le Roi, à cheval avec sa fille et accompagné de St Guénolé, tentaient alors de fuir les flots déchaînés par la colère divine quand, sur l'injonction de l'ermite, il rejeta Dahut dans les flots. La mer s'arrêta à cet endroit…Le tableau d'Evariste Luminais, au musée des Beaux Arts de Quimper, et un vitrail de l'église de Kerlaz dépeignent cette scène de façon spectaculaire.

- l'Enclos

L'enclos paroissial d'Argol, le seul de la presqu'île, possède plusieurs ensembles exceptionnels. Une "Porte Triomphale" datée de (1659), elle se compose de 3 arcades en plein cintre avec pilasses cannelés à chapiteaux ioniques, l'arcade centrale, accostée de 2 petites arcades latérales, est surmontée d'un couronnement formé de 2 clochetons carrés et d'un fronton, sur le fronton une statue équestre du Roi Gradlon, la seule représentation ancienne existante avec celle située entre les flèches de la cathédrale de Quimper. Le calvaire, daté de (1593) a une base en pierre de Locronan et le reste en Kersanton noir, le fameux granit à statuaire. Il a probablement subit les outrages des Ligueurs ou des Anglais et fut réparé en (1617).

- l'Ossuaire

L'ossuaire de style Renaissance est daté de (1665), comprend une façade percée de 4 arcades, une porte et un oeil de boeuf. L'église est la plus ancienne. Datée de (1575) et dédiée à St Pierre et St Paul, elle fut aussi réparée en (1617) et agrandie ultérieurement. Outre le clocher à flèche Gothique, cette église recèle 2 superbes retables classés du (XVIIème siècle) et des fresques murales représentant Ste Barbe et Ste Elisabeth. Devant l'enclos, sur la place, une sculpture monumentale de "Patrig Ar Goarnig" met en scène "les légendes de la Ville d'Ys". A l'intérieur du cimetière, le calvaire porte la date de (1593), il a été restauré.

- l'Eglise

L'église Ste Geneviève ou St Pierre et St Paul (1575)-(XVIIème siècle). Ste Geneviève en est patronne secondaire, depuis (1634) au moins. L'église d'Argol est d'abord remarquable par son clocher (1585), sa base a ses angles ornés de colonnettes à pointes de diamant et une flèche Gothique qui le surmonte. L'église a été reconstruite entre (1575) et (1641) en forme de "Croix Latine", 20 mètres sur 12m,50, l'édifice comprend une nef avec bas côtés de 4 travées. Le clocheton qui surmonte le pignon Ouest, sans galerie, est daté sur un linteau de (1582). Le porche Sud, reconstruit en (1839), est timbré des armes anciennes réemployées par l'un des abbés Tanguy.

A l'intérieur, on trouve des statues du (XVIIème siècle), St Pierre, statue Polychrome du (XVème siècle) en granit de Kersanton, St Paul, la Vierge Mère, N.D. de Rocamadour, St Corentin, Ste Anne et Ste Geneviève, St Roch, St Sébastien, Ste Marguerite, N.D. de Pitié. Des fresques murales du (XVIème siècle) et (XVIIème siècle). Les retables, de Ste Geneviève et le rétable de la Vierge Marie, chaire et confessionnaux datent du (XVIIème siècle), en médaillon sur la porte, un St Pierre en pêcheur, col ouvert, manches retroussées, 2 clés pendues à son cou, écoute anxieusement chanter le coq. La paroisse possède des bannières de toute beauté, "Sts Clément, Joseph, Ste Geneviève, N.D. de Lourdes, N.D. du Bon Secours, Ste Thérèse et des reliques de St Clément." Une belle croix en or est portée par des personnes de l'ensemble paroissial pour l'ouverture du jubilé. En face de l'église, on peut voir une belle statue du Roi Gradlon, il s'agit d'une sculpture de "Patrig Ar Goarnig".

Haut de page