Retour

Glossaire - Biographies
Description
photos

- Château d'Annecy


- Présentation.
* Nom local : Château de Genevois Nemours.
* Période ou style : Médiéval.
* Type : Château fort.
* Début construction : (XIIème siècle).
* Fin construction : (XVIème siècle).

- Situation.
* Propriétaire initial : Comtes de Genève.
* Destination initiale : Résidence comtale.
* Propriétaire actuel : Ville d'Annecy.
* Destination actuelle : Musée.
* Protection : Classé Monument Historique (1959).
* Pays : France.
* Anciennes provinces du Duché de Savoie : Genevois.
* Région : Rhône Alpes.
* Département : Haute Savoie.
* Commune : Annecy.

- Historique

Le château d'Annecy est situé dans le département Français de la Haute Savoie, sur le dernier promontoire rocheux de la montagne du Semnoz, formant éperon, qui domine la ville au Sud, à 470 mètres d'altitude. Il surveillait la route reliant Genève à l'Italie, au débouché de la cluse du lac, ainsi que les ponts qui franchissait l'émissaire du lac. Surplombant le Thiou et son île, la vue portait sur toute l'étendue de la plaine des Fins. On ne sait rien de son origine, sinon qu'elle est fort ancienne. Il y aurait eu déjà une forteresse au (VIIIème siècle). La 1ère mention connue date du 10 Octobre (1219), lorsque la famille de Genève en fait sa résidence principale, contrainte d'abandonner la ville à la souveraineté de son Prince Evêque, et où dès la fin du (XIIème siècle), sont datés des actes.

Entièrement détruit lors d'un incendie survenu le 27 Avril (1340), il est reconstruit à l'identique par le Comte Amédée III de Genève; réalisation d'un décor peint par maître Pierre de Lausanne et pose de vitres aux fenêtres de la grande salle et de la chambre du Comte par maître Laurent. En Mars (1391), le Comte Pierre de Genève y reçoit le Duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, et en Août de la même année le Comte Amédée VII de Savoie, accompagné des Comtesses Bonne de Bourbon et Bonne de Berry. Au décès du comte Pierre, Robert de Genève, qui est né au château en (1342), y entreprend d'importants travaux et le transmet à sa mort, survenu en (†1394), à son neveu Humbert de Thoire et Villars, qui le lègue à son tour à son oncle Odon de Villars, lequel le cède le 5 Août (1401), au Duc de Savoie Amédée VIII.

Amédée VIII le restaure en (1403), il s'y installe dès (1405) et y reçoit l'hommage de la Noblesse du Genevois. Après un nouvel incendie en (1412), il fait reconstruire le "Vieux Logis" et Jean Loisel est chargé de réaliser les vitraux de la Chapelle. Amédée VIII, fait Duc depuis (1416), y reçoit en (1418) le Pape Martin V et les Cardinaux qui rentrent du "Concile de Constance". En (1440), Amédée VIII érige le Genevois en apanage au profit des Cadets de la maison de Savoie, qu'ils gouverneront à partir du château en portant le titre de Comte de Genevois. C'est ainsi que son 2ème fils, Philippe, qui a reçu l'apanage en fait sa résidence. Le Duc Louis en fait de même avec son 3ème fils Janus de Savoie. Dans la 2ème moitié du (XVème siècle), le Comte Janus fait construire le "Logis Perrière" accolé à la tour du même nom que son père avait fait construire. En (1477), il accueille au château la conférence qui rétablit la paix entre la Duchesse de Savoie et les Suisses à l'issue de la Guerre de Bourgogne.

Le Duc Charles constitue le 15 août (1514) un nouvel apanage dit de "Genevois Nemours" au profit de son frère Philippe de Savoie; en (1528), le Comte Philippe devient Duc de Nemours par mariage avec Charlotte d'Orléans. La Princesse Charlotte fait édifier le "Logis Nemours" et refait le chemin de ronde. En (1564), Jacques, leur fils, est fait Duc de Genevois par le Duc Emmanuel Philibert de Savoie. Les Princes résidant au château porteront le titre de Ducs de "Genevois Nemours". En (1566), Jacques épouse Anne d'Este, veuve du duc de Guise; il érigera le "Logis Neuf", mais désormais les Ducs vivront beaucoup plus à la Cour de France qu'au château. Le château ayant fait l'objet de travaux entre (1430) et (1487) par les Comtes de Savoie, les "Genevois Nemours" à leur tour y feront d'important remaniement entre (1533) et (1571).

Le 5 Octobre (1600), lors de la guerre "Franco Savoyarde", Henri IV fait une entrée triomphale à Annecy accompagné d'Henri Ier de "Savoie Nemours", de la cornette blanche et du régiment de Nérestang. Le Duc Henri reçoit au château lors d'une somptueuse réception dans la grande salle. Il souhaite son appui pour faire de son apanage un Etat Souverain. Déçu de l'issue du conflit il signe un traité secret avec l'Espagne. A l'Automne , le complot éventé, se sont les troupes Savoyardes commandés par le Marquis de Lans qui viennent s'emparer du château. Grâce à l'intervention de St François de Sales, le prince félon conserve son apanage. Le château est pris le 20 Mai (1630), lors d'un nouveau conflit entre la France et la Savoie, par les troupes du Roi de France , commandé par le Maréchal de Châtillon, malgré la résistance de son gouverneur Louis de Sales, frère de François. Louis XIII et Richelieu s'y installent pour un bref séjour.

En (1659), à la mort du dernier Duc de "Genevois Nemours", Henri II, le Duc de Savoie supprime l'apanage, le château fait retour au duché de Savoie, qui en fait la résidence du Gouverneur de la place d'Annecy. Le château servira très momentanément d'évêché pour le Prince Evêque Jean d'Arenthon d'Alex. La forteresse est transformée temporairement en caserne lors de l'occupation Espagnole de (1742), et subi alors de graves dommages. En (1793), le château est déclaré bien National, baptisé "Maison de la Montagne", il sert à abriter les armées Républicaines, puis Impériales. Il gardera cette fonction jusqu'à la "Seconde Guerre Mondiale", puis sera envahi par des sans abris. En (1952), un nouvel incendie l'endommage et en (1953), la commune d'Annecy, le rachète à l'État. Restauré, il abrite aujourd'hui une présentation permanente des collections des musées de l'Agglomération d'Annecy et l'Observatoire Régional des lacs Alpins.

Haut de page