retour

Glossaire - Biographies
Photos


- Château de Baugé
* Période ou style : Médiéval et Renaissance.
* Type Château : Château de la Loire.
* Début construction : (XVème siècle).
* Fin construction : (XVème siècle).
* Propriétaire initial : Roi René.
* Destination initiale : Pavillon de chasse manoir.
* Propriétaire actuel : Commune de Baugé-en-Anjou.
* Destination actuelle : Musée.
* Protection : "Monument Historique" Classé (1961).
* Département : Maine et Loire.
* Commune : Baugé en Anjou

- Historique

En (1007), Foulques III Nerra, Comte d'Anjou, entreprend la construction au coeur de la forêt de Baugé d'une forteresse aux confluents de 2 rivières, le Couasnon et l'Altrée, (1015-1025), dans une bauge, "lieu fangeux où gîte le sanglier", .Cette place forte est située sur un éperon rocheux. C'est un site défensif et stratégique qui doit faire face aux éventuelles attaques du Comte de Blois, Guelduin dit le "Diable de Saumur" ennemi de Foulques Nerra. De la forteresse il ne reste aucun vestige.

En (1437), Yolande d'Aragon Mère du Roi René Anjou, entame la construction d'un château, à l'intérieur de la forteresse. Le 22 mars (1421), l'armée de Thomas de Lancastre, frère cadet d'Henri V d'Angleterre et l'armée "Franco Ecossaise du Dauphin Charles" le futur Charles VII dirigée John Stuart. L'armée "Franco Ecossaise" bat les troupes Anglaises. Cependant la Guerre de 100 ans n'en finit pas et Yolande d'Aragon préfère brûler son château en (1436) que de le voir tomber aux mains des Anglais.

Le le Roi René d'Anjou 1er du nom en (1454), hérite des ruines du château de sa Mère dans la cité du "Vieil Baugé". A la fin de la guerre de 100 ans, ne pouvant relever les ruines de la forteresse, sur ce lieu encore auréolé par la victoire Française lors de la "Bataille de Baugé". Il y fait construire un pavillon de chasse aux dimensions d'un manoir Seigneural, sur les plans de son architecte Guillaume Robin. Les travaux seront achevés en (1465). Après avoir fait creusé un étang au pied du rempart Nord, il fait construire, contre la muraille de l'ancienne forteresse, un château, non pour se défendre, mais pour des réceptions, les vastes salles d'honneur et d'apparat, éclairées par de grandes et hautes fenêtres à meneaux, où l'on accrochait la tenture de l'"Apocalypse" quand le Roi René était présent. Elles sont desservies par un magnifique escalier de pierres. Un petit escalier intérieur à vis, dessert les "Logis Royaux", les petites fenêtres donnent une intimité aux pièces. 2 fenêtres Gothiques éclaire un "Petit Oratoire". Avant d'en faire une de ses résidences préférées, le Duc avait suivi de très prés la construction du château confié à l'architecte Guillaume Robin Il voulait alterner des tours à pans coupées et fenêtres à meneaux qui éclaire d'un jour nouveau la "Construction Seigneuriale de la Renaissance" qui sera le château actuel.

En (1480), après la mort du Roi René, l'Anjou est rattaché à la couronne par Louis XI. Le château de Baugé verra se succéder un grand nombre de personnages historiques qui délaisseront ce lieu. Avec le temps, le château se délabre. La ville situé sur la rive droite du Couesnon ruisseau qui fit tourner 12 moulins se construit une enceinte percée de 4 portes, dans les années (1539) à (1584). Baugé, devient une "Sénéchaussée, une Circonscription Judiciaire", d'une importante élection, elle s'embellie de quelques dizaines de logis et d'hôtels particuliers, résidences des "Fonctionnaires Royaux". En (1643), un "Hôtel Dieu est fondé".

Reconduit dans son rôle de centre administratif, par la Révolution, elle devient la "Sous Préfecture" du département du Maine et Loire, titre qu'elle perdra en (1922). Proche de la forêt d'Anjou, Baugé garde le souvenir de Yolande d'Aragon et de son fils le Roi René. L'imposant château d'aujourd'hui est incomplet il lui manque 2 grosses tours d'entrée à l'Ouest. Il seras classé "Monument Historique" en (1961). Au (XIXème siècle), une partie du château, l'aile Orientale, est affectée à la Gendarmerie et l'autre partie aile Occidentale devient le "Siège de la mairie". Au (XXème siècle), le château change d'occupants, "Caserne de Pompiers, Salle de Justice, Salles Municipales et ouverture d'un 1er Musée". Après la "Seconde Guerre Mondiale", sous la direction des "Monuments Historiques", les fenêtres à meneaux de la façade sont restaurées.

Sous préfecture du Maine et Loire. Mais il n'abrite plus la tapisserie de l'Apocalypse qui se trouve dans le château d'Angers. Maintenant les "Logis Royaux" abritent un musée.

- Description

Ce pavillon de chasse présente de grandes salles d'honneur destinées à accueillir les convives du Roi René. Ces salles étaient desservies par un escalier de pierre, dont la colonne centrale est le point de départ d'une voûte en palmier, unique en Anjou. Huit clefs de Voûte armoriées illustrant le blason de l'Anjou, l'étoile de Jérusalem, le blason du "Royaume d'Aragon", des feuilles de groseillier, les initiales (RI) qui sont celles du Roi René et de ses épouses Isabelle Ire de Lorraine et Jeanne de Laval. Un Oratoire, dit du Roi René, est illuminé par des vitraux datant du (XIXème siècle). Le château est construit de moellons de calcaire et de grès, recouvert d'un enduit au sable et à la chaux. Pour ses façades et la tourelle d'escalier, ses toits ainsi que plusieurs éléments intérieurs, Oratoire, pièces situées à l'Est, bibliothèque et certaines pièces sous combles, le château de Baugé est classé au titre des "Monuments Historiques par arrêté du 13 avril (1961).

Haut de page