retour

Glossaire - Biographies
Photos


- Château de Chamerolles.
* Période ou style : Renaissance.
* Début construction : (XVIème siècle).
* Propriétaire actuel : "Conseil général du Loiret".
* Protection : "Classé Monument Historique (1927)".
* Pays : France.
* Anciennes provinces de France : Orléanais.
* Région : Centre.
* Département : Loiret.
* Commune : Chilleurs aux Bois.

- Historique

Situé dans la forêt d'Orléans, à Chilleurs aux Bois le château de Chamerolles, entouré de ruisseaux et d'étangs, lui fournissent l'eau de ses douves. C'est à Chamerolles qu'au (XVème siècle) s'installe la famille Dulac, elle possèdera la Seigneurie pendant plus de 200 ans. Lancelot 1er du Lac accompagne les Rois Louis II et François Ier dans les campagnes d'Italie. Il fait reconstruire le château de Chamerolles au début du (XVIème siècle), selon les plans d'une "Forteresse Médiévale". L'architecture a subi l'influence Italienne, on retrouve cette mode dans les jardins Renaissance qui viennent d'être recréés et interprétés, d'après les plans anciens. Le château porte la marque de Louis XII, formé de 3 ailes, de 4 tours d'angle et d'un puissant Châtelet carré à 2 tourelles accolées. Ses maçonneries de briques en 2 tons, et, surtout, la galerie desservant l'aile gauche, semblable à celle du château de Blois, dont, Lancelot du Lac, Seigneur du lieu, s'inspira, il dirigeait les travaux pour le Roi, au (XVIème siècle).

La tour d'angle Sud-Ouest est une chapelle qui fut au (XVIIème siècle) un haut lieu du Protestantisme, avant d'être rendu à une vocation plus résidentielle. durant plus d'(I siècle). Quand le Seigneur du lieu Lancelot II rallia la cause Huguenote dés le début de la "Guerre de Religions" (1562), il commanda les troupes de l'Amiral Gaspard II de Coligny. Les tables du Décalogue avec le sommaire de la loi ont été retrouvées presque intactes peintes sur le mur. Le texte est écrit en lettres d'Or sur fond Azur. Des fragments d'autres inscriptions, très détériorées, ont été retrouvées en contrebas des "Tables de la Loi", l'"Oraison Dominicale" et le symbole des Apôtres, version Huguenote "La Sainte Eglise Universelle au lieu de Catholique". C'est le plus ancien lieux de culte Protestant en France.

Ses jardins Renaissance, créés à la fin du (XVIème siècle) par Lancelot II du Lac petit fils de Lancelot 1er, bâtisseur du château dont il ne subsistaient en (1987) que friches et fossés, ont été redessinés avec bonheur en (1992), les quelques documents d'archives ont permis, en suivant le fossé de rétablir les 6 parterres qui le composent, notamment les dessins de Jacques Andruet (XVIème siècle) célèbre architecte de l'époque. Tout à la fois jardin d'utilité, d'agrément et d'apparat, il se compose de 6 parterres, tous bien fleuries, le charme du Préau, ses bancs de briques et son mobilier au coeur d'espaces gazonnés, le carré de broderies composé de buis taillés et de thym entourant un obélisque de pierre, le carré des plantes rares où oeillets, absinthe et acanthe entoure le puits. Avant de se perdre dans son Labyrinthe, planté d'ifs, hier prétexte à des jeux galants, 2 jardins potagers bordés d'arbres fruitiers, donnent une tonalité utilitaire à l'ensemble. Il est entouré de 2 berceaux couverts de chèvrefeuille, de rosier anciens, de vignes,de houblon et d'une allée de charmilles. 2 hectares de promenades paysagés du parc, avec ses bois, son kiosque et son miroir d'eau finissent de vous charmer.

- L'univers du parfum

Echo et hommage à la présence de nombreux sites industriels de parfumerie dans le Loiret, où sont implantées de très prestigieuses enseignes, la "Promenade des parfums" constitue aujourd'hui la grande originalité du Château de Chamerolles, et un voyage initiatique dans le temps.

Au (XVIème siècle). Une antichambre, le cabinet de travail d'un humaniste, le laboratoire du parfumeur, et une chambre témoignent de l'art du parfum, tel qu'il se pratiquait au (XVIème siècle). Ils recèlent d'objets liés au parfum, à l'hygiène et à la beauté pomander, miroir, baignoire.

Au (XVIIème siècle). En un temps où la "toilette sèche" a remplacé le bain, on souhaite désinfecter l'air et le corps, et couvrir les mauvaises odeurs. Une antichambre, le cabinet d'un amateur de fleurs et une chambre restituent le décor et l'atmosphère de l'époque.

Au (XVIIIème siècle). Le siècle a renoué avec le bain. Le raffinement prévaut ainsi qu'en témoignent la chambre et l'antichambre, où l'on trouve baignoire, siège à coiffer, boîte à mouches, parfums. Le bureau du géographe rappelle le développement sans précédent du "Siècle des Lumières" et ses découvertes.

Au (XIXeme siècle). 2 vitrines issues du magasin Lancel de l'époque, à Paris, évoquent le nouvel essor que connaît le parfum au (XIXème siècle), le développement de la chimie, l'apparition du vaporisateur. La "Fontaine à parfum" permet de rêver aux usages mondains de la "Belle Epoque".

Au (XXème siècle). Les progrès de l'industrialisation se poursuivent, le marketing entre en piste! Découvrez "L'orgue à parfums" qui réunit quelques 270 flacons d'essences variées, dont la combinaison donnera naissance à un parfum nouveau.

Propriété du "Conseil Général du Loiret" depuis (1987), Chamerolles et son jardin Renaissance, qui avaient sombré dans un lent abandon, ont été entièrement restaurés. Avec la "Promenade des parfums", le château est aujourd'hui voué à l'histoire des senteurs et à l'art du parfum. Il offre un véritable parcours initiatique au fil de l'histoire des parfums et de l'hygiène, depuis le (XVIème siècle) jusqu'à nos jours, au travers d'un ensemble de salles reconstituées dans le goût de chaque époque.

Haut de page