retour

Glossaire - Biographies
Chronologie
Intérieur - Extérieur - Médiéval

- Le Louvre

- Période ou style :
* Renaissance, Classique, Néo Classique.
* Destination initiale : Résidence Royale.
* Destination actuelle : Musée du Louvre.
* Protection : Monument Historique.
* Pays : France.
* Région : Ile de France.
* Commune : Paris.
* Ville : (75.001) Paris.
* Adresse : 99, rue de Rivoli.

- Date d’inauguration : du Musée.
* 10 Août (1793).

- Collections :.
* Antiquités Orientales.
* Antiquités Egyptiennes.
* Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines.
* Arts de l'Islam.
* Sculptures.
* Objets d'Art.
* Peintures.
* Arts Graphiques.

- Nombre d’oeuvres :.
* 35.000 en exposition.
* 460.000 au total, dont 140.000 oeuvres graphiques.

- Superficie :.
* 210.000 m2 dont 60.600 m2 de galeries.

- Le Château Musée

Une forteresse fut bâtie après (1190) par le roi de France Philippe Auguste (1180-1223). Par sa forme et son agencement, elle révolutionna la construction Castrale et posa pour (III siècles) les Canons Architecturaux. Ses fondations sont aujourd’hui visibles sous l’actuel musée.

A l'origine le Louvre était une "Forteresse Médiévale" carrée, de 70 mètres de côté avec de grosses tours circulaires aux 4 angles. Aux Nord-Ouest les courtines étaient, en leur centre, coupées par des tours rondes. 2 portes étaient enserrées entre 2 cylindres, dans les murailles Orientale et Méridionale". De forme géométrique simple utilisant des flanquements très saillants. On ne laissait jamais de portions linéaires de plus de 25 mètres à 30 mètres, ce qui correspondait à une portée efficace d'une flèche. Toutes les tours étaient percées de nombreuses archères à embrasement simple, assurant un parfaite couverture des remparts aveugles. L'ensemble construit en belles pierres de taille, possédait des bases légèrement talutées, cet agencement visait des objectifs fondamentaux.

* (1) : partie Est du pavillon de tête à l'enceinte construite en (1358) l'architecte est Louis Métezeau,
* (2) : partie Ouest de l'enceinte de (1358) jusqu'au palais des Tuileries, y compris le pavillon de Flore, l'architecte est Jacques II Androuet du Cerceau.
* (3) : L'enceinte de Charles V est franchie sur le quai par la "Porte Neuve".

Légèrement excentré, le "Donjon Cylindrique" de 32 mètres de hauteur, possédait son fossé propre complètement pavé. Cette tour monumentale d'un diamètre de 15m,60 , pour une épaisseur des murailles de 4m,25, les volumes intérieurs étaient voûtés en pierre, limitant les risque d'incendie, tous les autres bâtiments s'articulaient autour de la cour, adossés aux courtines. Le plan du donjon du Louvre fut copié dans les constructions attribuée à Philippe Auguste. Aucune tours de son temps ne nous est parvenue avec son couronnement, impossible de dire comment était sa composition, quelques indices permettent de pensée, parmi les rares textes affairant au grand Capétien, mentionnent une couverture en plomb, l'existence de hourds surmontés de toitures recouvertes de plomb paraissent donc, à cette époque, absolument incontournables.

Le Louvre servira de modèle de techniques militaires, et sans cesse améliorées au cours des siècles suivants. Dans les constructions ultérieurs, la "Tour Maîtresse" fut souvent déplacée sur le périmètre de l’enceinte, du côté le plus exposé en cas d’assaut. Cet aménagement facilitait les communications internes en dégageant la cour, permettait l’installation de machines de guerre dans les espaces libérés et favorisait par conséquent une défense plus active. On ne se contentait plus d’opposer à l’assaillant, un site inexpugnable renforcé d’obstacles généralement aveugles et puissants de leur seule masse, devant un donjon cantonné au rôle d’ultime refuge. L’architecture Augustéenne témoigne d’un virage annoncé par les constructions des Plantagenêt. Les bâtisseurs purent désormais descendre de leurs nids d’aigles, certes inaccessibles mais peu fonctionnels. Rois et Princes territoriaux n’hésitèrent plus à bâtir en plaine.

- Philippe Auguste

Le Louvre fut construit entre (1190) et (1202), il incarna très vite le symbole de l’autorité Monarchique grandissante. Tous les fiefs de la couronne relevaient de son grand donjon et Philippe Auguste y entreposait ses archives, le château pouvait occasionnellement servir de refuge face à une population Lutécienne capricieuse et prompte à la rébellion. Louis IX, St Louis, entre (1240) et (1250), entreprit des aménagements dont la voûte de la salle St Louis, et y fit ajouter une chapelle. Coffre fort de certains Capétiens, Philippe le Bel y plaça son trésor.

- Charles V

Le Roi Charles V (1360)-(1380) entreprit dès son avènement d’importants réaménagements. Eprouvé peu auparavant par la Fronde des Bourgeois de Paris emmenée par le Prévôt des Marchands Etienne Marcel (1358), le souverain voulait bénéficier d’un asile sûr et confortable en dehors des remparts de l’instable ville. Il confia le chantier au Maître d’oeuvre Raymond du Temple. Cet architecte fit surélever tours et courtines, percer les murailles de nombreuses et larges fenêtres à meneaux, procéder à de multiples agencements intérieurs. Les toits en poivrières se garnirent de pinacles et de clochetons et la forteresse se transforma en riante résidence, il laisse en place les fossés et les ponts levis. Un nouveau logis est construit, la "Grande Vis" est célèbre par sa dimension et son décor sculpté représentant la famille Royale, 5 mètres de diamètre, 20 mètres de haut, elle se terminait par une "Petite Vis" conduisant à une terrasse.

- François 1er

Au Louvre Médiéval, François Ier, à son retour de captivité d'Espagne, en fit détruire le "Grand Donjon", et celle d'une partie des courtines, les restes servirent de fondations aux bâtiments actuels, de (1528) à (1549), le Roi fit aménager des appartements dans l'aile Sud, construisit des quais pour écarter le Louvre de la circulation, il fit dresser des plans par Serlio, puis par Pierre Lescot qu'il choisit pour abattre l'aile Ouest et commencé la construction de la nouvelle aile ou un escalier devait être placé au centre. Son fils Henri II fait placer à l'extrémité Nord de l'aile Ouest l'escalier pour accéder aux salles que l'on va construire sur toute la longueur du bâtiment, au rez de chaussée et au 1er étage. De (1551) à (1553) les plans sont modifiés, On construit 3 niveaux, on modifie la forme du toit pour faire un toit brisé, on construit à l'angle Sud-Ouest un pavillon pour abriter les appartements Royaux, les sculptures de la façade sont de Jean Goujon.

le Musée

L'amélioration des installations du Musée et une meilleure présentation des collections sont une évidente nécessité. Le 26 Septembre (1981), le président de la République, François Mitterrand annonce que le "Palais du Louvre" sera entièrement dévolu au "Musée". Le "Ministère des Finances", logé jusque là dans l'aile Richelieu, est transféré dans de nouveaux locaux quai de Bercy. Le projet "Grand Louvre", qui va entraîner un remodelage complet du Musée, est lancé.

Le 2 Novembre (1983), l'Etablissement public du "Grand Louvre", assume la charge effective de la conduite des travaux. L'architecte Américain d'origine Chinoise, "Ieoh Ming Peï", célèbre pour ses nombreuses réalisations et notamment celle de la nouvelle aile de la "National Gallery" à Washington, est désigné pour mener à bien l'agrandissement et la modernisation du Louvre. Des fouilles archéologiques précèdent l'aménagement du sous sol de la Cour Napoléon et la construction de la Pyramide.

Le 30 Mars (1989) est inaugurée la Pyramide de verre. Erigée au centre de la "Cour Napoléon", elle détermine les grands axes de circulation du palais et conduit en sous sol à un vaste hall d'accueil d'où l'on accède aux espaces dévolus aux "Expositions Temporaires", aux salles "Relatant l'histoire du Palais et du Musée", ainsi qu'aux fossés du Louvre de Charles V, à un auditorium et enfin à différents services pour les visiteurs "vestiaires, librairie, cafétéria, restaurant".

Haut de page