retour

Glossaire - Biographies
Photos

(Brouage, bourg de Charente Maritime, près d'Hiers-brouage.)

- Le grand port de mer du
Roi Louis XIV.

Citadelle du (XVIIème siècle), "Etoile de pierre au coeur des marais de Saintonge", ainsi est désignée désormais la cité créée par Jacques de Pons vers (1555) et qui avait alors porté aussi le toponyme de Jacopolis, du nom de son fondateur. Pour l'histoire de l'Amérique Française, Brouage est non seulement la patrie de Champlain mais aussi l'un des lieux d'approvisionnement en sel pour les pêcheurs Normands, entre autres, partant pêcher la morue à Terre Neuve. Ainsi, les "Terre Neuvas" ont sans aucun doute eux aussi contribué à l'envasement du Havre Brouageais en y déversant leurs pierres de lest avant de se charger d'or blanc, comme c'était la coutume depuis le Moyen Age.

Brouage fut d'abord place Européenne du commerce du sel avant de devenir place Militaire sous l'impulsion de son gouverneur d'alors, Richelieu. Aujourd'hui protégée par le marais littoral, la citadelle se laisse découvrir au gré des bâtiments visités, au détour des bastions et des courtines, au fil des rues. Imaginez le plus beau havre de France, le grand port de mer du Roi Louis XIV. La ville a compté jusqu'à 4.000 habitants. Dans la dernière partie du (XVIIème siècle), le port commence à s’envaser et c’est le déclin de la cité. Rochefort lui ravit son rôle militaire.

- Une construction impressionnante :

* 400 mètres de côté.
* 7 bastions.
* 19 échauguettes.
* 7 courtines d'une hauteur moyenne de 11 mètres.
* 2 ports souterrains,
* 4 poternes.

La "Halle aux Vivres", un très beau bâtiment remarquablement restauré. A l'intérieur, des voûtes de briques sur des piliers de pierre. On nous dit qu'elle pouvait contenir 720 Barriques au rez de chaussée et 300 tonnes de Blé au 1er étage. Elle abrite une exposition du "Centre Européen d'Architecture Militaire" et une exposition permanente évoque l'évolution de Brouage.

La poudrière St Luc, est située au Sud-Ouest de la citadelle, près du bastion St Luc. Le bâtiment est très élégant avec un toit de tuiles.

La poudrière de la Brèche, est située pratiquement à l'opposé de la poudrière St Luc, près du bastion de la Brèche. Elle a été édifiée en (1692) par Vauban. Le bâtiment est couvert de dalles. 40.000 livres de poudre, soit 20 tonnes y étaient entreposées dans de petits tonneaux posés sur des cadres de bois. Elle alimentait les ouvrages avancés par le port souterrain tout proche. Le 2ème port souterrain était près du bastion d'Hiers.

Le Chemin de Ronde des Remparts de Brouage, bâtis de (1630) à (1640), est un exemple type des fortifications du début du (XVIIème siècle), annonciatrices des fortifications de Vauban. On peut faire tout le chemin de ronde sur un chemin herbeux plat et facile.

- L'escalier de Marie Mancini

L'escalier situé à gauche de l'Office de Tourisme. C'était l'escalier emprunté par Marie Mancini pour aller rêver sur les remparts. Le séjour en (1659), de Marie Mancini, nièce de Mazarin, aimée par Louis XIV et éloignée par le Cardinal pour raison d’Etat, il avait décidé de marier le Roi avec l’infante d’Espagne Marie Thérèse. Marie choisit le Château de Brouage, lieu dénué de divertissement, pour y oublier son dépit.

Une courtine assure la liaison entre 2 bastions. Il est facile de se repérer car tous les bastions et courtines portent un nom. En partant de l'escalier de Marie Mancini, on quitte le bastion Royal pour prendre la courtine du Gouvernement qui conduit au bastion de la Mer, puis la courtine de la Mer nous conduit au bastion de St Luc, de la courtine de St Luc nous arrivons au bastion d'Hiers, puis la courtine d'Hiers, village qui se trouve avant Brouage, conduit au bastion Richelieu, ou l'on est surpris de voir une petite construction en bois avec un toit conique. Il s'agit de l'entrée de La Glacière. Elle permettait d'améliorer l'ordinaire en offrant aux invités de marque, entremets et sorbets, puis la courtine Richelieu nous conduit au bastion de la Brèche, puis la courtine de la Brèche jusqu'au bastion de la Rivière, et enfin la courtine Royale pour retrouver le bastion Royal. Ils y a bien 7 bastions et 7 courtines.

Les 19 échauguettes sont intactes. Les tourelles suspendues, les échauguettes, sont très gracieuses et donnent beaucoup d'allure à l'ensemble. Pénétrez à l'intérieur d'une échauguette et de voyez par l'ouverture, le marais à perte de vue. On imagine la vue sur la mer du guetteur du (XVIIème siècle). On mesure la distance parcourue entre le grand port de mer du (XVIIème siècle) et la situation actuelle de la citadelle perdue dans le marais entre la terre et la mer. Les remparts dominent les marais d'une bonne dizaine de mètres et un peu de prudence est recommandé.

- Samuel Champlain

Il est le fondateur du Québec en (1608), Champlain naquit à Brouage en (1570). Il part de Honfleur en (1603) sur le navire "La Bonne Renommée", pour un 1er voyage d’exploration et 5 ans après, en (1608), il établit un poste de traite des fourrures à Québec. A Québec, dans la "Haute Ville", sur la célèbre terrasse Dufferin, dominant le St Laurent, au pied du château Frontenac, une statue monumentale de Samuel de Champlain, en hommage au "Père de la Nouvelle France" et sur le socle de la statue, on peut lire "Samuel de Champlain, né à Brouage en Saintonge vers (1567)". Québec est prise par les Anglais en (1629). Champlain revient en exil à Brouage et prie dans l’église pour revoir Québec. Son voeu est exaucé, la ville est reconquise en (1632). Il regagne sa ville où il décède le 25 Décembre (†1635). La relation entre le Québec et Brouage ne s’est pas arrêtée au (XVIIème siècle). Aujourd’hui, le Canada est toujours aussi présent à Brouage. La rue principale s’appelle la "Rue de Québec". Brouage et la région préparent les célébrations du 400ème anniversaire de la création du Québec qui s’étendront de (2004) à (2008). Le gouvernement Canadien et le conseil général de Charente Maritime se sont associés pour la construction de la maison Champlain à Brouage.

En (1794), Brouage et ses murailles deviennent prison pour les prêtres Réfractaires qui refusent de jurer fidélité à la République. Aujourd'hui, la réhabilitation du site et sa mise en valeur sont confiées au "Syndicat Mixte pour la Restauration et l'Animation du site de Brouage".

Haut de page