retour

Glossaire - Biographies
Photos

(Château Queyras, département des Hautes Alpes, arrondissement de Briançon, canton d'Aiguilles.)

- Histoire du Château Queyras.

Château de Queyras

Altitude 1.349 mètres, surplombant la rive droite du Guil, "Fort Queyras" se dresse encore fièrement sur son vertigineux éperon rocheux. On imagine facilement ce que cette position défensive pouvait avoir de stratégique, situation idéale pour verrouiller la vallée et protéger ses habitants des pillards et autres barbares venus de Provence. Le château a été construit à l’époque Médiévale (XIIIème siècle) et sans doute (XIème siècle) pour le château primitif, par les Comtes d'Albon, Maîtres et Seigneurs du Briançonnais. Il servit longtemps de prison aux bandits, et aux femmes accusées de sorcellerie ou de magie, avant qu'elles ne soient jugées et brûlées.

Cette commune regroupe 2 villages principaux, "Château Queyras" à l'Ouest, dominé par son Fort, Villevieille à l'Est. Et 4 hameaux sur les hauteurs, Montbardon, Mont Bardo en (1311), site de hauteur, comme Bardonnechia en aval, Souliers vient de Solers (1260), exposé au soleil, les Prats et Meyriès, Meyariis (1339), du latin Migrare et du Provençal Meira "changer de lieu", chalets habités seulement à certaines périodes de l'année.
Villevieille, du nom Romain de Villa à l'intersection de 2 vallées, se ressent encore des inondations catastrophiques de (1957) où le le Guil et l'Aigue Blanche sont brutalement sortis de leur lit.

A la différence de "Mont Dauphin" qui a une date certaine (1692), "Fort Queyras" remonte à des temps très anciens. On pense qu'existait, sur ce verrou glaciaire, un château construit au (XIème siècle) et (XIIème siècle) contre les pillards de Provence. On le cite dans des textes, vers (1343), au moment où se décidait la République des Escartons. Lorsque, au (XIVème siècle), le Dauphiné fut absorbé par le "Royaume de France", le fort devait défendre les frontières de l'Est. A partir de (1550), le Protestantisme gagne le Queyras et s'ouvre alors un siècle de guerres internes.

- Chronologie

Existence probable d'un fort primitif pour verrouiller la vallée.

* 1265 : Les Comtes d'Albon construisent un château fort.

* XIVéme : Le château sert de prison.

* 1574 : Le Queyras est envahi par les réformés. Le monastère situé près du cimetière, en contre bas du château, est pillé et brûlé.

* 1587 : Pendant les guerres de religion, Lesdiguières, avec une troupe de Huguenots, s'empare du Queyras.

* 1598 : "L'Edit de Nantes", le calme revient dans un pays aux 2 1/3 protestant.

* 1633 : Louis XIII ordonne le rasement du château, ordre finalement annulé.

* 1685 : Révocation de "l'Edit de Nantes", les troubles reprennent.

* 1691 : Invasion des Savoyards et Huguenots.

* 1692 : Le château résiste aux Protestants et au Duc de Savoie. Reprise par Catinat, reconversions partielles au Catholicisme, incendies du Château.

* 1700 : Vauban demande que l'on consolide le fort, garnison de 200 hommes et 6 officiers.

* 1703 et 1744 : Razzias Huguenotes. Le pays se calme au (XVIIIème siècle).

* 1799 : Le fort est, un moment, menacé.

* 1818 : Le fort est le lieu d'un fait divers, un beau crime passionnel. Puis le fort, présentant de moins en moins d'intérêt, voit, tout autour de lui, les routes s'ouvrir.

* 1880 : Les "chasseurs Alpins" y prennent leurs quartiers.

* 1914 : Le fort est vidé, puis un peu conforté en (1922) et (l932). Les hostilités de (1940)-(1945) ne le touchent pas.

* 1960 : La décision est prise de le mettre en vente, ce qui est réalisé en (1967). "Fort Queyras", maintenant propriété privée, est ouvert à la visite et à des expositions.

Haut de page