retour

Glossaire - Biographies
Photos

(St Martin de Ré Chef lieu de la Charente Maritime, dans l'Ile de Ré.)

- Le plus vieux fort
de l'Ile de Ré.

Le village de "St Martin de Ré", est un village fortifié par Vauban situé sur la côte Nord de l'Île de . C'est l'un des ports, avec bassin à flots, les plus important de l'île avec Ars en Ré". La côte est bordée de petites falaises et de galets avec une petite plage artificielle. Débarcadère obligé entre La Rochelle et l’île jusqu’au milieu du (XIXème siècle), le site de "La Prée" est choisi pour être l’emplacement de la 1ère "Fortification Royale" en (1626). Ouvrage majeur pour la reconquête de l’île sur les Anglais. En (1627), le Duc de Buckingham débarque 5.000 soldats et 100 cavaliers, pour appuyer les "Protestants Français" et pousser La Rochelle à la prise d’armes. Le siège est mis le 10 Juillet (1627).

Le "Fort St Martin" résiste, notamment grâce à un convoi de vivres, 35 bateaux, qui entre dans le port le 16 Octobre (1627). Un corps spécial de 3.000 hommes formé par Richelieu débarque par surprise sur l’île. Le siège est levé, les Anglais laissant 1.000 morts sur le terrain en s’échappant grâce à leur flotte. Le 18 Septembre (1628), Buckingham se présente à nouveau devant St Martin, mais il est mitraillé et canonné et ne tente pas le débarquement. Le Fort est un maillon important dans la stratégie d’encerclement de La Rochelle mise en place par Louis XIII et Richelieu. Seul édifice militaire conservé aussitôt après la victoire sur les Rochelais en (1628), l’ouvrage est réaménagés à plusieurs reprises au milieu du (XVIIème siècle). En (1681) commence les travaux de l'enceinte urbaine et de la citadelle voulues par Vauban. Les 15 et 16 Juillet (1696), "St Martin de Ré" est bombardé par la flotte Anglo Hollandaise. Durant le (XVIIIème siècle), le port est très actif avec le commerce du sel, du vin et des eaux de vie. Rasant une grande partie de l’enceinte, seul le donjon et le front de mer de l’édifice originel est conservé par Vauban en (1685). Subissant quelques transformations sur sa face nord en (1878), le fort est un exemple éminent de la fortification du début du (XVIIème siècle).

- La Redoute

Située au début de la longue bande de sable s’avançant en direction du continent, la Redoute de Rivedoux a été édifiée en (1673) sur une position stratégique. Carré de 45 mètres de coté précédé d’un profond fossé sec et encadré par 2 épaulements, l’édifice était chargé de barrer l’isthme de Sablanceaux en reliant la plage Nord à la plage Sud. Ouvrage modeste par ses dimensions, la redoute de Rivedoux n’en possède pas moins une histoire et une architecture exceptionnelle. En (1685), Vauban considère ce poste comme le plus important de l’île après St Martin. Cette attention particulière du plus célèbre des ingénieurs de Louis XIV s’explique par le souvenir du débarquement de 5.000 soldats Anglais commandés par le Duc de Buckingham en Juillet (1627). Construite en même temps qu’une redoute aux Portes en et une autre au Martray, la redoute de Rivedoux est l’une des mieux conservée de France. Comportant à l’origine une douzaine de pièces d’artillerie, les vestiges d’une poudrière, de 2 corps de garde et d’un puits sont toujours visibles.

- Fortifications de
St Martin de Ré

Conscient de l’importance stratégique de l’île de , Vauban conçoit en (1681) une vaste enceinte urbaine surdimensionnée prenant la forme d’un demi cercle de 1km,50 de rayon. Située en position centrale et capable de protéger l’ensemble de la population de l’île en cas d’attaque, la place forte de "St Martin de Ré" est le plus bel exemple de réduit insulaire conçu par le génial ingénieur de Louis XIV.

Percée de 2 portes monumentales ornées d’un soleil rayonnant symbolisant le pouvoir du "Roi Soleil", la "Porte des Campani" et la "Porte Thoiras", ces fortifications ont traversé les siècles presque sans aucune réactualisation. Larges fossés, hauts murs et puissantes levées de terres sont autant de témoignages du passé militaire d’une ville et d’une île très convoitées.

L'enceinte s’appuie au Nord-Est sur une citadelle construite sur les vestiges d’une 1ère forteresse édifiée en (1627). Spacieuse et pourvue d’un petit port fortifié, elle fût le coeur militaire du système fortifié de l’île de avant d’être transformée en lieu de détention au (XIXème siècle). La citadelle de "St Martin de Ré" sert d'étape, "Bagne de l'île de Ré", pour les condamnés au bagne, notamment vers la "Nouvelle Calédonie" puis vers la Guyane de (1897) à (1938).

Devenu obsolète mais disposant toujours d’un champ de vision remarquable, l’édifice est occupé et réaménagé par l’armée Allemande qui y installe une petite garnison entre (1941) et (1945). Tombé dans l’oubli pendant de nombreuses années, ce site témoin de l’histoire mouvementée de l’île de et du littoral Charentais reprend vie et ouvre désormais ses portes au plus grand nombre. La place forte de "St Martin de Ré" est un magnifique exemple de son 1er système de fortification et l’un des mieux conservé. Classé au titre des "Monuments Historiques" dès (1925), ce patrimoine fait partie aujourd’hui d’une démarche de candidature pour une inscription à l’"UNESCO".

Haut de page