Retour


- Gabelle :
Impôt indirect sur le sel.
- Gâble :
Couronnement triangulaire au dessus d'une baie ou de l'archivolte d'un portail. Voir pignon.
- Gargouille :
Conduit saillant, souvent orné d'une figure de fantaisie, adapté à un chéneau ou une goutière et qui déverse les eaux de pluies à distance des murs. voir nos Cathédrales.
- Geminé :
Fenêtres, arcades, colonnes groupées par 2 sans être en contact, souvent séparés par une mince colonne.
- Gemme :
L'art carolingien montre un goût prononcé pour les gemmes antiques, qu'on trouve sur les reliquaires, et autres objets religieux, ou encore les sceaux. La châsse de Ste Foy, par exemple, en est couverte. Ce goût se perpétue dans l'art Roman et à la naissance du Gothique. Suger amasse des pierres aux origines parfois lointaines et la châsse des Rois mages, à Cologne, en est richement dotée. Le pillage de Constantinople, en (1204), permet la diffusion de nouvelles richesses, notamment de pierres gravées. L'usage de ces pierres comme sceaux est alors fort répandu. On les trouve aussi dans des reliures. Certaines font l'objet d'un culte. On leur prête des vertus surnaturelles et de nombreuses légendes leur sont rattachées. De nombreuses pierres sont aussi créées de toutes pièces à cette époque. Les gemmes antiques gravés sont inventoriés dans des Lapidaires. Leurs motifs, ainsi recensés, inspirent le bestiaire gothique, et celui des primitifs flamands comme Bosch. On y retrouve notamment les grylles, créatures composées de têtes, multiples ou non, et de pattes, sans corps. Ces bestioles sont utilisées pour représenter des figures infernales, manuscrits, des motifs fantaisistes, miséricordes de stalles.
- Genèse :
Le 1er des livres de l'Ancien testament. Il contient le récit de la Création.
- Gibelins ou Guelfes :
sont deux factions, parti ou, plus souvent, brigate ou sette, médiévales qui s'opposèrent militairement, politiquement et culturellement dans l'Italie des Duecento et Trecento. A l'origine, elles soutenaient respectivement deux dynasties qui se disputaient le trône du Saint Empire, la pars Guelfa appuyait les prétentions de la dynastie des « Welfs » et de la papauté, puis de la maison d'Anjou, la pars Gebellina, celles des Hohenstaufen, et au-delà celles du Saint-Empire.
- Gisant :
Statue ornant un tombeau et représentant le décédé, avant sa mort, allongé, le plus souvent les mains jointes. Un petit animal est fréquemment présent aux pieds de la statue, parfois remplacé par un coussin. Les gisants, contrairement aux transis ne sont pas présentés de façon réaliste. Les visages et les membres sont ceux de jeunes vivants endormis, les vêtements, souvent maginifiques, ont les plis qu'ils devraient avoir si la statue était à la verticale. A leur propos, Philippe Ariès écrit, " Ces gisants ne sont ni des morts ni des vivants dont on souhaite conserver la ressemblance, ils sont des beati, des bienheureux". Parfois, les gisants sont différenciés selon leur fonction, le chevalier tient son épée à deux mains, l'évêque tient sa crosse et bénit de l'autre main, le Roi tient son sceptre. Le plus souvent ils sont en prière. Certains gisants quittent leur attitude de sommeil et lisent, tombeau d' Aliénor d'Aquitaine à l'abbaye de Fontevrault, gisants de la cathédrale de Francfort. La basilique St Denisrecèle de nombreux exemples de gisants Royaux. Voir transi, enfeu.
- Glacis :
Le glacis est un terme désignant à l'origine un terrain découvert, généralement aménagé en pente douce à partir des éléments extérieurs d'un ouvrage fortifié. Il avait notamment pour fonction de n'offrir aucun abri à d'éventuels agresseurs de la place forte et de dégager le champ de vision de ses défenseurs.
- Gloire :
Auréole entourant un personnage.
- Glyphe :
En Architecture, trait vertical gravé en creux dans un ornement.
- Gobeter :
Crépir en jetant du plâtre avec une truelle ou les mains, pour le faire entrer dans les joints des murs de moellon ou de plâtras.
- Godron :
Le godron est un motif composé d'une succession de renflements. On en trouve surtout dans l'art Roman, notamment sur les chapiteaux, exemple de Lessay ou bénitiers.
- Gouttereau :
Dans une construction, le mur gouttereau est le mur portant une gouttière ou un chéneau terminant le versant de toiture et recevant les eaux par opposition au mur pignon.
- Graduel :
Psaume que l'on chantait sur le gradus, ou ambon, au cour des lectures de la Messe. Recueil contenant les différents chants destinés au propre de la Messe.
- Grande arcade :
Arcade faisant communiquer la nef centrale et les bas-côtés.
- Grange :
Au (XIIème siècle, les Moines Cisterciens et les autres ordre Monastiques créent des Granges Monastiques. Certaines terres de culture, forêts, ou vignobles se trouvant à plus d'une journée de marche du Monastère, les bâtiments chargés d'engranger les produits finis sont progressivement transformés en véritables unités de production, avec y compris des locaux d'habitation pour les frères convers. Ce sont les Granges Cisterciennes.
- Guette :
Tourelle surmontant l'escalier d'accès au sommet d'une tour.
- Gueules :
En héraldique, émail de couleur rouge.
-Gypserie :
Une gypserie est une décoration d’intérieur moulée et sculptée en gypse qui, cuit et broyé, devient la poudre de plâtre que l'on mélange à l'eau gâchage et qui durcit à l'air prise. Le terme et la technique sont utilisés presque uniquement en Provence "le seul dictionnaire de français qui le mentionne est le Quillet".

Haut de page