Retour


- Labialité :
Acte du magistère de l'Église proposant aux fidèles, comme étant divinement révélée, une vérité de foi, la proposition elle-même.
- Labyrinthe :
Composition en méandre de plan centré, du pavement de certaines grandes églises du Moyen Age, que les fidèles suivaient à genoux. Appelé aussi le Chemin de Jérusalem.
- Lambris :
Revètement de murs, en bois, enstuc, en margre, servant à la fois de protection.
- Lampesier ou Lampier :
Désignait un lustre formé d’un cercle, en argent, en cuivre, en fer ou en bois souvent d’un large diamètre, portant de petits godets à huile munis de mèches, et suspendu par 1 ou plusieurs chaînes, ordinairement 3.
- Lance :
Unité de combat constituée d'un homme en armes à cheval, de son page, d'un coustilleur et 2 ou 3 archers.
- Lancette :
Baie étroite, se refermant en arc brisé.
- Lanterne :
tour lanterne. Tour ajourée permettant de faire pénétrer la lumière dans un édifice religieux. On la trouve le plus souvent à la croisée du transept, même si elle peut être placée ailleurs, à l'entrée ou dans une abside latérale.
- Larmier :
Le larmier est la partie saillante transversale basse de la charpente d'une corniche, d'un bandeau ou d'un appui de fenêtre en façade qui a pour fonction d'éviter l'infiltration de l'eau de pluie par la cannelure en creux appelée goutte d'eau.
- Las Navas de Tolosa :
En (1212), le Roi d'Espagne Alphonse VIII s'apprête à affronter les Almohades. Il obtient du Pape Innocent III qu'il décrète une croisade contre les Almohades. Ceci permet à Alphonse VIII d'obtenir suffisamment de renforts pour infliger une défait aux Musulmans. C'est la 1ère grande victoire de la Reconquista.
- Latrines :
Lieu d'aisance.
- Lavabo :
Le rite du lavabo se produit au cours de l'offertoire. Jusqu'à la fin des années (1960), dans le Rite Romain, cette forme ancienne est maintenant qualifiée de tridentine, le Prêtre prononce ces paroles en latin tirées du psaume 25 : "Lavabo inter innocentes manus meas et circumdabo altare tuum Domine" qui peut se traduire en français par : "Je lave(rai) mes mains en signe d’innocence pour approcher de ton autel, Seigneur." C'est de là que vient le mot lavabo pour désigner la vasque réservée aux ablutions du Prêtre officiant, dite aussi piscine. Le prêtre s'essuie ensuite les mains à l'aide du manuterge. Dans le Rite Romain sous sa forme ordinaire, institué en (1969), le geste du lavabo s'effectue toujours au cours de l'offertoire, mais le Prêtre prononce à voix basse la formule "Lave-moi de mes fautes, Seigneur, purifie-moi de mon péché" qui est issue, cette fois, du psaume 50. La présentation générale du Missel Romain indique que ce rite doit être compris comme symbolisant le désir de purification intérieure et qu'il ne peut être omis.
- Lavis :
Procédé de dessin et de peinture, consistant dans l'emploi de l'encre de Chine ou d'une couleur quelconque unique, étendue d'eau et passée au Pinceau; oeuvre éxécutée par ce procésé.
- Leude :
Dans les Royaumes barbares du (Vème siècle) et (VIème siècle), Homme de haut rang au service du Roi.
- Légende dorée :
Ouvrage de Jacques de Voragine contant la vie de Saints. Ses Hagiographies constituent la principale source d'inspiration de bien des artistes.
- Lésène :
Pilastre plat en légère saillie à l'extérieur de l'édifice, sans base ni chapiteau.
- Liais (les) :
Le liais (dur) s'extrayait autrefois des carrières de la barrière St Jacques et du clos des Chartreux. On l'extrait maintenant des plaines de Bagneux et d'Arcueil, on en tire aussi de St Denis. Les carrières de Clamart en fournissent de môme quelques beaux morceaux; Le liais (Férault) ou (faux) liais s'extrait des mêmes carrières que le 1er; Le liais (rose) se retire des carrières de Maisons Alfort et de Creteil. On en extrait aussi à l'Ile Adam.
- Lice :
Palissade de bois entourant les châteaux ou les sites fortifiés.
- Lierne :
Nervure liant la clef de voûte aux clefs de voûtes secondaires des tiercerons.
- Linteau :
Rectangle de pierre ou de bois horizontal, appuyé sur les jambages d'une ouverture, destiné à supporter la maçonnerie au dessus de cette ouverture, notamment le tympan au dessus du portail.
- Linteau en bâtière :
linteau monolithe en forme de triangle.
- Litote :
Figure de réthorique consistant moins pour faire entendre plus, "Vas je ne te hais point", Chimène à Rodrigue pour lui faire comprendre qu'elle l'aime, Le Cid.
- Livre Terrier :
C'est un registre contenant les lois et usages d'une Seigneurie, la description des bien fonds, les droits et conditions des personnes, ainsi que les redevances et obligations auxquelles elles sont soumises.
- Lobe :
Découpure en arc de cercle dont la répétition sert à composer certains Arcs et Rosaces.
- Logis :
Bâtiment principal d'une résidence seigneuriale dans les châteaux.
- Logis porche ou châtelet :
Bâtiment d'entrée d'un château ou d'un manoir servant souvent d'habitation.
- Longère :
Habitation rurale très répandue dans de nombreuses régions françaises, bâtie en longueur, tournant le dos au vent, construite avec des matériaux d'origine locale, granit en Bretagne ou colombage en Normandie par exemple. Elle représente un dérivé, maintenu jusqu'à nos jours, de l'antique maison longue.
- Lutrin :
Meuble à pupitre destiné à supporter les livres ouverts pour en faciliter la lecture. Placé dans le Choeur des églises pour porter les livres de chant liturgique.

Haut de page