Retour


- Sablière :
En charpente une panne sablière est une poutre placée horizontalement à la base du versant de toiture, sur le mur de façade. On la nomme ainsi car on la posait sur un lit de sable, qui en fuyant, permettait à la poutre de prendre sa place lentement. Dans les églises les sablières portent fréquemment des sculptures.
- Sacraire :
Petite pièce voûtée, située près du choeur des églises, où l'on renfermait les vases sacrés. Dans un grand nombre d'églises, la sacristie servait de sacraire, c'était dans la sacristie que l'on déposait les vases sacrés. Cependant on signale de véritables sacraires annexés à des choeurs d'églises du moyen âge.
- Sacramentaire :
Le sacramentaire est un livre Liturgique Catholique, c'est un recueil des "prières" propres au célébrant.
- Sacristie :
Salle attenant au transept et servant le plus souvent de vestiaire, parfois de bibliothèque.
- Saint Maur :
(congrégation de) Congrégation créée au (XVIIème siècle) dans le but de réformer les Abbayes Bénédictines. Richelieu tente de la fusionner avec l'ordre de Cluny, mais il n'a pas le temps d'achever son oeuvre et la séparation est maintenue. La congrégation est prise en charge par Dom Jean Tarisse, considéré comme son véritable fondateur. Elle est dirigée par un prieur général, élu par un chapitre général qui se réunit tous les (3) ans. Elle réunit 191 Abbayes et Prieurés. La congrégation se distingue par son travail d'érudition. Emportée par la Révolution (1792), la congrégation ne réapparaît pas avec la Restauration.
- Salle :
Principale pièce de séjour.
- Salle basse :
Salle de réception pour invités de toutes conditions sociales.
- Salle haute :
Salle généralement située au dessus de la salle basse, réservée aux personnes de haut rang.
- Samit :
Drap de soie.
- Satrape :
Un satrape est un gouverneur de province dans l'Empire Perse Antique. Par extension, ce nom a aussi été donné :
* aux satrapes, un titre porté par certains membres du Collège de 'Pataphysique,
* aux satrapes, un titre pour les nobles de confession Cathare,
* au figuré, un « satrape » est une personne ouvertement Riche, Puissante ou Despotique.
- Sceau :
Empreinte de cire apposée sur des documents pour les authentifier.
- Schisme d'Orient ou Grand Schisme :
Une querelle de longue date opposaient les patriaches de Constantinople et les Papes Romains. Le Pape Léon IX, dans le cadre d'une réforme tendant à réformer les moeurs du clergé, affirme la primauté de l'Eglise Romaine et avive le conflit. Il produit une bulle excommuniant Michel Cérulaire, Patriarche de Constantinople. La Bulle est remise à ce dernier (3) mois après la mort du Pape. Quelques jours plus tard, le Patriarche excommunie le nouveau Pape. Le divorce est définitivement consommé entre les chrétiens d'Orient et d'Occident.
- Schisme d'Occident :
En (1378), l'élection du Pape Urbain VI est rejetée, en partie en raison de la personnalité du Pape, par de nombreux Cardinaux qui élisent un second Pape, Clément VII, qui s'installe en Avignon. On tente de sortir de l'impasse en affirmant la supériorité des Conciles. Néanmoins le Concile de Pise n'aboutit qu'à l'élection d'un troisième Pape, Alexandre V. Un nouveau Concile contraint le nouveau Pape Romain, Grégoire XII, à la démission et dépose les 2 autres Papes, avant d'en élire un nouveau, Martin V (1417). Cette dernière élection marque la fin du Schisme.
- Scramasaxe :
C'est une arme blanche franque et pour certains types, plurigermanique, saxonne, viking. Il s'agit d'un coutelas semi long à un tranchant long sur un côté de la lame, l'autre côté n'étant affuté qu'à son extrémité, dernier tiers de la lame environ.
- Scriptorium :
Dans un monastère, atelier où s'effectue la copie des manuscrits, et éventuellement leur enluminure.
- Séculier (clergé) :
Le clergé Séculier s'oppose au clergé Régulier. Alors que le second vit en communautés plus ou moins closes et est rattaché à un ordre, le premier est intégré à la vie de la cité et est responsable du culte quotidien.
- Sedia :
"chaise à porteurs" était surtout utilisée à l’occasion de cérémonies solennelles, comme l’intronisation d’un nouveau pape, à partir du (XVIème siècle), l’entrée solennelle dans la basilique St Pierre de Rome ou sur la place St Pierre ou encore lors des consistoires de Cardinaux. L’usage de la Sedia a été suspendue par le pape Jean Paul II. Il a en effet recouru à la Papamobile, une voiture surélévée et blindée.
- Seigneur :
Maître féodal.
- Séraphin :
De l'hébreu Serafim. Les séraphins sont au sommet de la hiérarchie céleste. Ce sont des êtres hybrides, humains ou animaux, munis de 6 ailes. Ils gardent le trône de Dieu et ont un rôle d'intercesseurs.
- Serf :
Paysan non libre, attaché à la terre et au seigneur qui le vendre.
- Serments de Strasbourg :
14 Février (842). A la mort de Louis le Pieux , fils de Charlemagne, Lothaire devient Empereur. Mais ses frères Charles le Chauve et Louis le Germanique refusent de se soumettre à lui et s'allient par les serments de Strasbourg pour le combattre. On aboutit finalement au partage de Verdun>.
- Siège :
Tactique militaire consistant à entourer et isoler un château, une ville par une armée jusqu'à ce que la faim les force à se rendre.
- Sigilaire :
Du latin sigillum "sceau", diminutif de signum "signe" avec le suffixe "aire"
- Simonie :
Est, pour les catholiques, l’achat et la vente de biens spirituels, tout particulièrement d'un sacrement et, par conséquent, d’une charge ecclésiastique. Elle doit son nom à un personnage des Actes des Apôtres, Simon le Magicien qui voulut acheter à St Pierre son pouvoir de faire des miracles, Actes, VIII.9-21), ce qui lui valut la condamnation de l’apôtre, "Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent !".
- Soffite :
Pierre sculptée, posée horizontalement,parallèle au sol, séparant 2 modillons.
- Sotériologie :
La sotériologie est un domaine de la théologie chrétienne qui étudie les différentes doctrines du salut. Le terme sotériologie provient des 2 mots grecs "sôtêria, salut" et "discours, science". Cette "théologie du salut" est indissociable du mystère de la rédemption, et par conséquence a partie liée avec les notions de péché et de grâce. De nombreux débats opposent les doctrines catholique et protestante, en particulier sur les concepts de justification et de prédestination, mais créent également des divisions au sein même de la théologie catholique, par exemple sur la question du salut universel.
- Sotériologique :
Relatif à la sotériologie est un domaine de la théologie chrétienne qui étudie les différentes doctrines du salut de l'humanité.
- Spatha :
C'est le nom grec "spathê" de l'épée longue, utilisé pour désigner l'épée longue Romaine tardive, l'épée des grandes invasions et l'épée Mérovingienne. Elle se caractérise par une large lame ainsi que par une garde étroite et plate.
- Stalle :
Les stalles sont les sièges réservés aux chanoines dans le choeur, souvent clôturé. Chaque chanoine diposait d'une stalle attitrée. Le siège de l'évêque se situe normalement à l'extrémité orientale des stalles Sud. La disposition de ces sièges en bois adopte la forme d'un (U) au sein duquel se trouve l'autel. On trouve souvent un double rang de stalles, stalles hautes et stalles basses. Le plus souvent, les sièges sont en fait des strapontins, dotés au-dessous d'une miséricorde, ce qui permettait un gain de place lorsque les religieux se devaient de rester debout pendant l'office. Les dossiers et les miséricordes des stalles ont servi de support à des sculptures sur bois parfois magnifiques, ornées de programmes souvent originaux, d'autant plus libres qu'ils n'étaient pas destinés aux fidèles.
- Statue-reliquaire :
Statue dans laquelle on a ménagé une cavité destinée à recevoir des reliques.
- Stéréotomie :
L'Art du trait en Charpenterie et de la Taille de la pierre.
- Strigile :
Cannelures sinuées qui servent d'ornement à un certain nombre de sarcophages antiques.
- Stryge :
ou striges, du grec "strigx", oiseau de nuit, sont des démons femelles ailés, mi femme mi oiseau, qui poussent des cris perçants. Elles apparaissent dès l'Antiquité dans la croyance Romaine, les premiers textes portant sur le sujet ont en effet été écrits en latin et semblent se référer à une ancienne croyance populaire. Les stryges s'en prennent essentiellement aux nouveau nés, soit qu'elles sucent leur sang, soit qu'elles les enlèvent de leurs serres crochues. Elles sont pour cela souvent confondues avec les vampires. Le mot "strige" servit aussi d'injure dans le monde Romain. La déesse Carna, qui veillait sur les gonds des portes des maisons, avait pour fonction d'écarter ces monstres grâce à des incantations magiques.
- Stylobate :
En architecture désigne : Un piédestal supportant une colonnade, comportant moulure, base et corniche régnant sur le pourtour d’un édifice. Le degré supérieur constituant l'emmarchement dans certains cas d'architecture grecque avec péristyle ou faux péristyle de pilastres. Un soubassement décoré de moulure et formant un avant-corps suivant les ressauts d’une façade. Certains soubassements réunis et continus sont dénommés stéréobate. Une plinthe de 25-30 cm que l'on trouve sur les murs le long des marches d'escaliers.
- Suessione :
Les Suessions: latin Suessiones, étaient un peuple gaulois tirant son nom de "l'Axona l'Aisne" ou "peuple de l'Aisne". Leur territoire se nommait le Soissonnais et sa capitale était "Augusta Suessionum" Soissons.
- Suffrageant :
Se dit des évêques dépendant d'un archevêque.
- Suzerain :
Dans le système féodal, le Suzerain est un Seigneur qui octroie un fief à son Vassal lors de la cérémonie de l'hommage. Le terme de suzeraineté a été utilisé pour décrire la relation entre l'Empire Ottoman et ses régions environnantes. Il diffère de la souveraineté en cela que le tributaire a quelques autonomies de gouvernance limitées.
- Syagrius :
Syagrius (430)-(486) est un Général Romain qui a régné en Gaule du Nord. Il fut défait par Clovis qui annexa son Royaume et le mit à mort.
- Synoptique :
Un synoptique désigne une présentation, en général graphique, qui permet de saisir d'un seul coup d'œil un ensemble d'informations liées ou un système complexe. L'adjectif synoptique évoque l'idée de voir en un même ensemble.

Haut de page