Retour

Glossaire - Biographies
le Château
Apocalypse - photos


- Château d'Angers
* Période ou style : Médiéval.
* Type : Forteresse.
* Début construction : (XIIIème siècle).
* Fin construction : (XVIème siècle).
* Destination initiale : "Résidence et défense".
* Propriétaire actuel : État Français.
* Destination actuelle : "Tourisme".
* Protection : "Monument Historique" Classé M.H. (1875).
* Pays : France.
* Région historique : France Anjou.
* Région : Pays de la Loire.
* Département : Maine et Loire.
* Commune : Angers.

- L'Origine

En (1997), un "Cairn" est mis au jour à l'Ouest de la cour, sous les vestiges de l'ancien "Château Comtal". Construit aux alentours de 4.500 av. J.-C., le Cairn se composait de 4 ou 5 "Chambres Funéraires". Il fait environ 17 mètres de diamètre et est entièrement construit en dalles de schistes. Par ailleurs, le façonnage de ces plaques laisse percevoir la maîtrise de l'exploitation "Ardoisière dès le Néolithique".

La présence d'un, "Oppidum Gallo Romain", de la tribu des Andécaves, sur le site fut longtemps rejetée face au peu d'indices, l'existence d'une occupation à l'époque de La "Tène Finale" vers (80)-(70) av. J.-C. jusqu'à la période Augustéenne (10) av. J.C.. La présence de mobiliers Archéologiques, de vestiges d'un rempart à poutrages horizontaux et la découverte de voies délimitant des secteurs d'activités permettent d'envisager à nouveau l'hypothèse d'un Oppidum sur le site du Château, le promontoire dominant le Maine. Il est certain que d'autres ensembles fortifiés, Celtiques et Préhistoriques, avait précédé le château, tant ce site était propice à la défense. Eudes d'Anjou implanta au Sud Ouest de la vieille enceinte "Gallo Romaine, le siège de son pouvoir en l'an (851) et échangea sa résidence située près de la cathédrale avec celle de l'évêque Odon, située sur le rocher. Le mur Gallo Romain large de 5 mètres à la base et 3 au faîte, existait encore au (IXème siècle), après les sièges Wisigoths et Bretons. Les Normands prirent Angers et gardèrent la ville 6 ans en leur pouvoir, jusqu'à ce que Charles le Chauve, petit fils de Charlemagne, eût entrepris, avec le Duc de Bretagne, de détourner le Maine. Sans eaux sous leurs barques les Vikings ne savaient pas vivre et ils repartirent.

Les Comtes d'Anjou construisirent une enceinte et une chapelle, aux (Xème siècle) et (XIème siècle) Geoffroy, fils de Foulque Nerra sur 5.000 m2 reconstruisit le château, il en reste quelques murs. Dès le (XIème siècle), la dynastie Angevine, Anjou, Touraine, Maine, accéda à la dignité Royale Anglaise par le mariage (1152) d'Henri II (1151)-(1189) Plantagenêt avec Aliénor d'Aquitaine. Blanche de Catille (1188)-(1252), "Régente du Royaume de France entre (1226) et (1244)", fit bâtir l'enceinte colossale d'Angers pour résister aux ambitions des Ducs de Bretagne et des Plantagenêt et protéger ainsi les intérêts de son fils, le futur St Louis. Le modeste palais, formait au (XIème siècle), un Quadrilatère de 65 mètres par 55 mètres.Il comportait une grande salle, une chapelle Ste Geneviève, dont le Comte Geoffroy Martel, à l'approche de sa mort, la dota d'un chapitre de chanoines et une cuisine, le tout était peu défendu.

- La forteresse

Le Roi louis IX, âgé de 17 ans, pour combattre Henri III, successeur de Jean Sans Terre et Pierre Duc de Bretagne, fit donc construire entre (1230) et (1240), à Angers, une énorme forteresse pour construire les remparts, il pris les matériaux de la cathédrale d'Angers en construction. Cette forteresse avait un périmètre de 990 mètres et une superficie de 2 1/2 hectares , séparant ainsi le château de la ville et comportant pas moins de 17 tours de 18 mètres de diamètre et hautes de 30 mètres état d'origine, voûtes d'ogives et pourvues d'archères, d'un diamètre de 11 à 13 mètres et de 15 mètres d'intervalles, hormis sur les escarpements, protection naturel dominant la rivière ou une simple courtine épousait le tour.

De l'autre côté , les muraille sont isolés par un fossé large de 30 mètres et profond de 11 mètres. A l'intérieur, l'espace est divisé en 2 zones, la basse cour ou sont les communs et les logements de la garnison et le "Quartier Noble". On accède à ce quartier par un Châtelet ou Portail, qui donne dans la cour des Seigneurs, ou sont établis les vestiges du Palais Comtal du (XIIème siècle). La forteresse château possédait 2 portes, une communiquant vers la ville et défendue par un pont levis à simple treuil appelée la "Porte de Ville", au Nord et l'autre donnant vers la campagne, appelée la "Porte des Champs". Les 2 tours de cette Porte, ouverte en arc brisé, située au Sud, est construite aux 2 1/3 en pierre calcaire et le reste est en ardoise pour le haut, de l'enceinte de St Louis de la citadelle Royale. La herse en bois de chêne du (XIIIème siècle) à été retrouvée dans l'épaisseur des murs ou se trouvait son logement.

En (1360) le Duc d'Anjou le fait transformer en résidence d'agrément, par Macé De Larue, son architecte, c'est à cette époque que Louis d'Anjou entreprend des travaux pour améliorer l'habitabilité du château, il fait décoré les grandes salles du château par une tapisserie dite de l'Apocalypse. C'est dans ses appartements qu'est né le Roi René en (1407). A cette époque il y a 2 cours, l'une à l'entrée est la place d'armes, l'autre est une cour avec la chapelle St Geneviève. En (1429) le château est défendu contre les Anglais, par Yolande d'Aragon en (1443), mais il ne fût pas attaqué. Après la guerre le Roi René fit des améliorations, jardins, pavillons et galeries, ce n'est plus une forteresse mais un lieu d'agréments.

La chapelle St Geneviève fut construite au (XIème siècle), elle reçoit les reliques de l'évêque de Rouen St Laud. Détruite par un incendie fin (XIème siècle), elle fut reconstruite par l'évêque Renaud de Martigue. De nouveau brûlée en (1451). Les jardins du château ne datent que de (1950) ils furent tracés à l'identique de ceux du (XVème siècle). En (1585) 16 tours furent rasées en (1585) sur l'ordre de Henri III, la "Tour du Moulin" resta, elle donne la puissance de l'ensemble qui formait un pentagone de 25.000 m2, le côté Nord-Ouest tombant à pic sur la Maine une simple muraille suffisait. Le château d'Angers est comme un gigantesque rempart élevé pour se prémunir de la fin du monde. Inquiétudes métaphysique, mais aussi crainte d'ennemis bien réels expliquent cette formidable architecture militaire qui n'exclue pas les préoccupations esthétiques. En témoigne le savant jeu de polychromie entre tuffeau, granit et schiste qui anime les murailles du château.

- L'historique


* 1128 :Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou, entreprend l'édification d'un 1er château.

* 1131 : Le château brûle et sera reconstruit par le comte Geoffroy Plantagenêt.

* 1204 : Rien ne change, lors de la conquête de l'Anjou par Philippe II Auguste, qui s'empara bien entendue du château forteresse, au dépens du Roi d'Angleterre, Jean Sans Terre.

* 1226 : Le Comté, devint, par testament de Louis VIII, apanage de Charles 1er, frère cadet du futur Louis IX. Au contraire, la révolte Baronniale, de Pierre de Dreux, Duc de Bretagne et principal révolté (1227)-(1229) contre le Roi de France, alors mineur Louis IX, sa mère, Blanche de Castille étant "Régente du Royaume de France". Louis IX fit renforcer la défense du château, qui devient "Forteresse Royale", sans jamais y mettre de donjon.

* 1228 : Construction de l'enceinte d'Angers sur ordre de Blanche de Castille.

* 1232 : Le frère de Louis IX, Charles Ier, reçoit l'Anjou et le Maine en apanage.

* 1246 : Le Roi de France, Louis IX, donne la comté d'Anjou à son frère Charles 1er et celui ci crée la 1ère dynastie Capétienne des Comtes d'Anjou, seul restait le Maine à la couronne!.

* 1328 : Philippe IV de Valois réunit l'Anjou et la Couronne.

* XIVème siècle : Louis d'Anjou, son fils Louis II, son petit fils René, transformèrent le palais en une luxueuse résidence entourée de jardin. La grande salle fut partagée en 2 salles à 2 niveaux, la cuisine se doubla, puis vint le logis royal et la chapelle.

* 1360 : Fût constitué l'apanage du Duché d'Anjou au profit du comte Louis 1er, 2ème fils de Jean II le Bon, Roi de France. Louis 1er, devient le Duc d'Anjou.

* 1367 : Transformation du château par Louis 1er d'Anjou.

* 1375 : Louis 1er d'Anjou passe commande d'une tapisserie ayant pour thème l' de St Jean. Plus de 30 lissiers travailleront pendant 7 ans à la réalisation de l'ouvrage, composé de 75 tableaux, long de 130 mètre. René d'Anjou offre la tapisserie à la cathédrale d'u>Angers, où elle tombe peu à peu dans l'oubli.

* 1443 : René d'Anjou fait construire le "Petit Château" et aménager les jardins.

* 1482 : L'Anjou est rattaché définitivement à la Couronne.

* 1562 : Guerres de Religion.

* 1700 : Angers devient prison d'Etat.

* XVIIIème et XIXème siècles : Angers accueille des prisonniers de guerre, dont de nombreux marins Anglais, servant parallèlement de caserne et d'entrepôt militaire.

* 1950 : Le chanoine Joubert entreprend la reconstitution de la tapisserie. La tapisserie de l'Apocalypse est aujourd'hui exposée dans la "Grande Galerie du Château".

Haut de page